Tag Archives: Linux

Desktop

J’ai découvert, il n’y a pas très longtemps , une nouvelle façon de gérer les fenêtre dans X Window: les tuiles (tiling window managers). La gestion des fenêtre est automatique, selon une logique pré-établie: plein écran, et ensuite, ça dépend du gestionnaire utilisé. J’utilise i3 et je suis en train de le configurer. J’ai ajouté des barres en haut et en bas de mes écrans pour avoir quelques informations toujours à la vue. Voici donc le produit fini.

Desktop le 11 mars 2012

J’ai créé deux scripts en Python, le premier affiche la date en français et le deuxième affiche l’information météo de Google en utilisant un module API créé par Google.

We use Linux because it’s fun

Ouaip ! En français

we use linux because its fun

GNU Screen

GNU Screen, j’ai vu passé beaucoup d’articles à propos de cette application. J’en ai lu quelques un, mais je ne voyais pas vraiment comment je pouvais l’utiliser.

Hier, j’ai vu la lumière !

Full Sunburst over Earth found on Wikipedia

J’ai un script qui copie les fichiers de mon serveur vers un disque externe. Une fois le script lancé, il peut prendre plusieurs heures avant de terminer. Habituellement, j’ouvre une connection SSH sur mon serveur à partir de ma station, lance le script et le laisse rouler connecté à ma station.

Avec GNU Screen, hier, j’ai lancé le script, j’ai déconnecté Screen (combinaison CTRL-a, d), ensuite j’ai déconnecté la session et j’ai éteint ma station. Le script a continué de rouler comme si j’était resté connecté.

Wow, c’est comme un Terminal Server(tm), mais pour console !

Linux Map, cool :)

Ajouter un “taskbar” au second moniteur dans Gnome

Launchpad a une solution pour ce problème.

Update 2011-02-11:
On peut aussi ajouter un panel normalement (right-click sur un panel existant et “new panel”). Par la suite, un Alt-click & drag permet de déplacer le panel où on veut.

Linux Mint Debian Edition v10

LinuxMint est au départ un dérivatif d’Ubuntu. Cette distribution intègre plusieurs modifications qui rendent l’utilisation de Linux plus facile. Codecs MP3, Flash player et autres sont déjà installés. Ils ont également fabriqué un thème intéressant, très fonctionnel et facile à utiliser toute la journée.

En 2010, ils ont lancé une version basé non pas sur Ubuntu, mais sur Debian, le père d’Ubuntu. Cette version, 32bits seulement, appelée Linux Mint Debian Edition (LMDE), se voulait un test de faisabilité et de popularité. Si l’intérêt est suffisant, l’expérience sera reproduite, sinon, le projet ira tout simplement aux oubliettes. Eh bien, force est de croire que l’intérêt y est puisqu’ils récidivent en décembre 2010 avec une version 10 améliorée accompagnée d’une version 64bits.

Avec les changements que Canonical a décidé d’implanté dans Ubuntu, je crois que cette distribution en version Debian deviendra de plus en plus populaire. Je serai un de ses utilisateurs. J’ai bien essayé Arch, Debian, FreeBSD. Je n’ai pas, pour l’instant, de temps pour tout installer et configurer manuellement J’ai besoin d’une machine fonctionnelle rapidement. Je ferai mes tests à temps perdu dans une VM, et lorsque je serai plus à l’aise avec tous les systèmes de bases (ACPI, DBUS, udev, configuration d’un desktop OpenBox avec xcompmgr, wbar et autres) j’essayerai alors de monter une machine avec une distribution “avancée”.

OpenBSD ou… FreeBSD ?

Depuis quelque temps, je suis en période de réflexion/transition côté système d’exploitation. Je veux réduire ma dépendence aux logiciels propriétaires (ceux qu’il faut acheter et dont on achète réellement qu’un droit limité d’utilisation) et surtout au système d’exploitation de Microsoft – vous savez duquel il s’agit ici ! J’ai regardé du côté Linux, mais le nombre effarant de distributions, plus ou moins spécialisées, et le manque de standard côté installation des programmes me rendent un peu nerveux.

Côté serveur, j’avais pratiquement arrêté mon choix sur OpenBSD. C’est un système d’exploitation très stable, probablement le plus sécuritaire sur le marché, et dont le developpeur principal est un Sud-Africain qui a émigré à Calgary, en Alberta. Donc, un produit canadien.

Cependant, plus je lis sur cette personne, Theo de Raadt, et sur la communauté de développeurs qui l’entoure, moins j’ai envie de faire partie de cette communauté. Celle de FreeBSD semble plus accueuillante et moins élitiste. Ce sont des articles comme celui-ci, de Trollaxor, qui me font douter de mon choix. Remarquez que ce n’est pas le premier commentaire de ce genre que je lis. Cette page indique bien certaines différences entre les deux systèmes.

Ce que je veux, c’est un système d’exploitation libre, fiable, rapide, sécuritaire, qui peut autant servir de serveur que de desktop, qui n’est pas trop gourmand en ressources et qui fonctionne avec mes ordinateurs actuels et futurs. Une distribution de Linux peut certainement correspondre à ces critères, je pense à Ubuntu ici, mais comme il est développé et maintenu par une seule compagnie, j’ai décidé de me garder des réserves sur son utilisation.

C’est certain que la comparaison doit ce faire sur le mérite technique, et il ne faut pas oublié l’aspect sécurité. J’ai l’intention d’installer ce système d’exploitation sur des serveur que je louerai à mes clients, il faut qu’il puisse fonctionner un maximum de temps avec un minimum d’interventions. Il a besoin de fonctionner “out of the box” avec du matériel assez standard, qui sont sur le marché depuis quelques temps, dont je n’ai pas besoin du “bleeding edge” en terme de support matériel.

Pour ce qui est de l’utilisation en tant que machine utilisateur, j’ai besoin d’utiliser X Window, j’aimerais pouvoir utiliser le gestionnaire Xfce, qui est rapide, frugal, configurable et peut rouler autant les applications Gnome que KDE. J’ai besoin d’une suite office (OpenOffice.org me vient à l’exprit), d’un fureteur (Chromium ou Firefox?) avec support pour Flash (trop de sites en dépendent), d’un logiciel de comptabilité (GnuCash?), d’un logiciel de finances personnelles (HomeBank?) et d’un environnement de développement web (Apache, Python, PostgreSQL et/ou MySQL) et desktop (Python, PostgreSQL et une base de donnée fichier — SQLite ou quelque chose du genre). Une application importante pour moi, c’est VirtualBox, il doit impérativement exister sur le système d’exploitation que je choisirai. Pour mes besoins en photographie, Gimp, Ufraw, Hugin font mon affaire, et j’ai besoin d’un logiciel de gestion de photos (Picasa, ou préférablement un autre). À cette liste il ne manque qu’à trouver un bon lecteur de musique (Banchee ?) et de vidéo (VLC probablement, ou Banchee).

Cette liste est l’essentiel de mes besoins actuels. Ils changeront avec le temps j’en suis certain, et ils s’adapteront également avec le système d’exploitation que j’aurai choisi, ainsi que la direction que prendra mon entreprise.

Que me suggérez-vous, la facilité avec FreeBSD, ou le choix extrême qu’est OpenBSD ?

Il est à considérer que la mentalité du logiciel libre a fait son chemin dans mon esprit, mais que si je dois utiliser certaines applications “fermés” (pilotes, plugins entre autres) pour me faciliter la vie, j’abdiquerai mais seulement après avoir essayer les alternatives.

Machines virtuelles Linux toutes prêtes

Sur Linhost (http://linhost.info/vmware/) on retrouve tout plein de machines virtuelles pré-installées avec Linux et xBSD.

Sur VirtualBoxImages.com (http://virtualboximages.com/), ce sont des machines virtuelles pour VirtualBox qui sont présentés.